Reportage photo de la série : Dans la vie..

Cela me prendra du temps c’est certain et il me faudra trouver les bons contacts également. D’ailleurs n’hésitez pas à venir vers moi pour me donner des conseils, des noms de femmes qui pourraient être intéressées par le concept ou les diriger vers moi.

Le concept

Je souhaite photographier le quotidien de femmes, diverses et variées. Du plus classique au plus surprenant, mais toujours vrai. Il ne s’agit pas d’une séance mais uniquement de vrais moments. Pour ce tout premier reportage (d’une longue série, je l’espère) j’ai eu la chance de rencontrer Aleyna qui se produit sur un site de  camgirl avec le pseudo Eilanaa. D’autres professions suivront et parfois un quotidien simple. Des mères célibataires, des escort-girls, des militaires peut-être etc etc. Je souhaite montrer des images comme je sais les faire, sur les moments intimes et pas seulement, mais surtout je souhaite raconter. Sur cette série j’ai envie de mettre en avant aussi bien mes images que le texte. Alors s’il vous plaît, lisez moi 🙂

Dans la vie.. d'une Cam Girl

Dans la vie.. d’une Cam Girl

Aleyna est donc cam-girl. Je n’avais qu’une vague idée de cette profession et je la remercie encore chaleureusement de m’avoir ouvert sa porte. Je partais naturellement sans aucun jugement mais simplement l’envie de découvrir en quoi consiste ce job pas comme les autres. Et j’ai finalement découvert bien plus! Je vous raconte.

Aleyna m’accueille en milieu d’après-midi sur la fin du mois de mai. Je me gare dans une résidence où je dois jongler entre les travaux et les habitants du quartier. Le portail franchi, elle me rejoint et me guide jusqu’à son appartement. Elle est belle, simple et souriante. Une tenue légère qui laisse à penser qu’elle aime le sport. J’apprendrai plus tard que sa colocataire aime le sport et qu’elle lui insuffle la volonté de la suivre et de se tenir à une excellente hygiène de vie. Sa coloc est également sa meilleure amie, elle est aussi cam-girl. Les rencontres sont parfois surprenantes.

Je la suis toujours et nous remontons les escaliers. Ses cheveux teints de bleu lui donne un style unique. En entrant deux jolis chats nous attendent et semblent ravis de la retrouver. Nous prenons quelques minutes pour discuter et j’apprécie beaucoup sa conversation. Pleine de vie et de joie, elle a une idée claire de son parcours à venir. Je comprends très vite qu’Aleyna ne subit pas sa vie, elle la gère parfaitement et intelligemment.

Dans la vie.. d'une Cam Girl

Le lieu

Elle me dirige vers la chambre où elle exerce. Aleyna adorerait avoir une pièce dédiée mais les loyers sont bien trop élevés. Alors c’est dans sa chambre qu’elle allume l’ordinateur et qu’elle rejoint ce monde des cam-girls. La période du confinement n’a pas été simple, les cam-girls habituelles ont été rejointes par les escort-girls qui se sont retrouvées sans la possibilité de pouvoir exercer. Trop de monde sur un petit marché, il a donc fallu explorer de nouveaux sites beaucoup moins plaisants. Une clientèle étrangère qui n’est là que pour mater. Ni bonjour ni considération, simplement des ordres. Le tout géré par une société sans âme pour laquelle les femmes ne comptent peu. Alors très vite Aleyna est de retour sur sa plateforme préférée, où elle se sent libre d’être qui elle veut. Elle se dévoile, le corps et l’esprit, dans sa chambre. Des photos un peu partout. Ses rencontres avec les autres cam-girls, des instants de vie et une plus importante, encadrée sur la table de nuit. Il s’agit de sa nièce. A côté du lit, des peluches qui semblent la regarder. Il y a autant de sourires sur ces peluches que dans le regard d’Aleyna. Bref ça y est, me voilà dans la vie.. d’une cam-girl.

L’ordinateur est sur une table, Aleyna sur son lit. Une petite serviette rose recouvre des jeux sexuels.

Dans la vie.. d'une Cam Girl
Reportage photo d'une cam girl

C’est parti

Elle allume sa ring light, une lumière pour les vidéastes et les photographes, puis l’ordinateur et se connecte. C’est parti. Il ne faut que quelques secondes avant que les conversations se lancent. Ses abonnés peuvent la voir, l’entendre et lui écrire sur une sorte de chat. Mais Aleyna ne les voit pas et ne les entend pas non plus. Ils peuvent simplement lui écrire. Je découvre enfin ce qui se dit et ce qui se passe durant ces instants derrière la cam de l’ordinateur. Ma surprise est grande ! Chacun prend des nouvelles dans le plus grand des respects, ils semblent se connaître parfaitement. Aleyna connaît leurs prénoms, ou du moins leurs pseudos, mais elle se rappelle aussi de qui ils sont. Leurs professions et tout ce qu’ils ont bien voulu leur dire. Ils semblent également en connaître beaucoup sur elle. Je découvre un moment de grand respect et de simplicité. Des conversations amicales, ni plus ni moins. Etre dans la vie d’une cam-girl n’est pas ce qu’on peut imaginer. C’est avant tout le respect de l’autre.

Dans la vie.. d'une Cam Girl

Le fonctionnement

Il est assez simple. Les abonnés peuvent constamment voir et écrire, mais s’ils en veulent plus alors il faut payer. Des tips, pour la faire se déshabiller, pour jouer sur son corps avec un stylo (morpion, écrire son prénom..), pour qu’elle mette de l’huile sur sa poitrine, pour jouer avec un ballon, un jouet sexuel etc. Et chaque tip est défini par Aleyna. Elle gère absolument tout. Même les punitions si elle perd à un jeu (se mettre la fessée ou faire le Pinguin). Oui écrit comme cela, cela semble bizarre, mais en vrai c’est fun. Toujours fait avec bonne humeur et joie. Le sexe est géré, suggéré, et maîtrisé. Il doit se faire avec le sourire. Elle a défini elle-même ses limites, ses envies, sa façon d’être. Aleyna est clairement aux commandes. La vie d’une cam-girl n’est pas de subir ou de s’imposer des choses. Il est important pour elle que cela lui corresponde. Ce qui est mis sur le devant de la scène c’est elle, sa personnalité.

Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl

Et Aleyna dans tout ça ?

On peut se demander pourquoi.. Pourquoi exercer cette profession ? Pourquoi et comment en être arriver à se dévoiler à des inconnus ? Aleyna m’en a parlé sans détour. La vie n’a pas été qu’un cadeau. Une mauvaise rencontre une fois et rapidement la vie peut basculer. Meurtrie et abîmée, la vie qui suit n’est pas simple à gérer. On ne maîtrise plus son corps, il nous a été volé. On se venge même sur lui, on l’abime à notre tour. La nourriture, le sexe, la vie. Il faut du temps pour commencer à accepter ce qui s’est passé et savoir vivre avec, et c’est parfois impossible. La manière d’y arriver j’imagine sera différente. Ou peut-être impossible à trouver. En tout cas, on ne sera jamais totalement guéri. Et pourtant ce n’est pas une maladie, elle on n’y pourrait pas grand chose. Là c’est la connerie criminelle d’un homme. On avance malgré tout doucement.

Aujourd’hui

La vie qui suit, Aleyna fera les saisons à la montagne mais avec ennui. Sa meilleure amie lui suggère d’aller sur un de ces sites de cam-girl. Pour passer le temps certainement et pourquoi pas se faire un peu plus de monnaie. Peut-être fait sur un coup de tête, un délire ou pour combler un ennui, cette activité deviendra sa vie durant quelques années. L’argent est un but certainement mais pas seulement. Aleyna a retrouvé une partie de son corps grâce à la cam et aux sextoy. Elle est aux commandes, elle maîtrise et doucement retrouve des émotions.

Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl

Les tips continuent

Doucement le corps se dénude, les jeux se font plus sensuels. Elle joue avec, devant la caméra, pour susciter l’envie. L’envie de faire plus, de verser le tip ultime, celui du jeu avec un sextoy. Les fins de mois sont plus calmes alors cela se fait lentement. La crise du Covid-19, les fins de mois difficiles pour beaucoup. Le monde de la cam prend de plein fouet chaque crise. Mais elle résiste, Aleyna est toujours là, parfois plus longuement que prévu. Elle gère son activité avec beaucoup de professionnalisme. Un agenda précis, une rigueur, beaucoup d’inventivité. Une hygiène de vie, assez largement poussée par sa meilleure amie et colocataire. Même si j’ai pu entendre une conversation avec ses abonnés sur le culinaire où Aleyna dévoile adorer les frites. « Le gras c’est la vie » dit-elle. Tu n’as plus qu’à gérer ça avec ta colocataire maintenant 🙂

Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl

Et le sexe ?

On imagine aisément la finalité de ces plateformes. Du sexe. On peut facilement imaginer le pire d’ailleurs, mais comme toujours et comme pour tout, le mieux c’est de se renseigner et de voir pour savoir. La majorité des instants sont très légers, amicaux, funs. Les échanges sont sincères et les rires absolument pas forcés. Bien sûr toutes les plateformes n’offrent pas le même confort et chaque cam-girl gère à sa façon. Mais en tout cas cela est possible. Les moments sexuels sont présent malgré tout. Se lécher les doigts en fait partie et il faut payer pour ça. Se dévêtir aussi. Et jouer avec un god également, que ce soit avec la bouche ou avec le sexe. Et justement.. Une sonnerie vient de retentir sur l’ordinateur. Le signe qu’une demande a été faite. C’est une femme qui l’a faite, une autre cam-girl qui vient accélérer les choses. Peut-être pour moi afin que je puisse avoir des images mais aussi car c’est un échange normal sur ces fins de mois difficiles. Il faut maintenir le contact, l’envie et montrer même sur les moments plus difficiles. Je vois une gestion parfaitement intelligente.

On garde le sourire

D’accord Aleyna joue avec sa bouche, elle attise et aguiche avant de passer aux choses sérieuses. Mm’ sérieuses, je ne sais pas. Car finalement les rires sont toujours là. Les hommes derrière leur cam conservent leur humour. Aleyna parle de son épilation imparfaite, les abonnés s’en emparent et rigolent. On est pas dans un film porno, je vois la vraie vie. Les rires, la sensualité, le sexe mais toujours maîtrisé, la personnalité incroyable d’Aleyna, son répondant et sa culture. Si j’avais envie de titiller vos yeux, je parlerais presque de moment féministe. Où la femme décide et gère, où l’épilation on s’en fout, où les femmes ont le droit d’être qui elles veulent et de faire comme elles veulent. Je suis tellement agréablement emballé par ma rencontre avec Aleyna !

Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl
Reportage photo d'une cam girl

Et la morale ?

Je ne peux en rien soutenir le fait que des hommes paient pour voir des femmes se caresser, se mettre nue. Je trouve cette pratique ancestrale et malsaine pour la condition des femmes. Cela représente le contrôle que les hommes veulent avoir sur les femmes. Les réduire au rang d’objet. Mais..

Mais si cette pratique est encadrée, voulue par la femme en question et que même plus encore, cela lui apporte un bien être. Que peut-on y redire ? La démarche d’Aleyna, de ses amies également, est bonne je pense. Elles maîtrisent chaque moment, elles ont le contrôle de leurs corps et de leurs sexes. Elles font ce qu’elles veulent avec leurs corps.

Le féminisme, ne serait-ce pas cela aussi ?

Merci Aleyna de m’avoir permis ce reportage, merci de t’être confiée également. Tu es belle, absolument impossible d’en douter, mais bien au delà, tu es belle également de part ta personnalité et ton courage. De part ton parcours duquel tu as su faire une force. Il en faut de la volonté ! Bravo et merci

C’était le premier volet, dans la vie.. d’une Cam Girl

Vous avez des choses à dire, vous souhaitez dévoiler votre vie

CONTACTEZ-MOI