Faire l’amour à Troyes

Qui n’en a pas rêvé ? Je me souviens qu’adolescent, le lycée nous avait organisé une visite des magasins d’usine. Certainement afin de nous apprendre le consumérisme. Et ce jour là j’ai su que je retournerai un jour à Troyes pour y faire l’amour..

Sérieusement avec un titre pareil et un début d’article qui parle de la ville de Troyes, je ne vois pas comment je vais réussir à bien référencer mon site^^

Si on parlait plutôt de l’amour à plusieurs

Avant toute chose, bien évidemment l’image qui illustre mon article est, comme d’habitude, sans rapport avec le texte. Et je ne donne ici aucun conseil.

Ceci étant dit. Mon cerveau de confiné a regardé le péplum Troie, pour les besoins scolaires de mon grand et rapidement j’ai pensé à cet article. Pourvu que ça ne dure pas trop longtemps.

Et me voilà avec ma vision de cet aspect de certains couples qui s’ouvrent à d’autres. Que ce soit à trois (on y est enfin) ou à plus. Il existe différentes formes d’ailleurs, différentes approches. Qui est pour certains une façon de renouveler l’amour et pour d’autres tout simplement une manière de vivre. Vous vous direz surement qu’il y a d’autres manières de renouveler l’amour. Et c’est vrai. Mais là on parle de pluralisme alors bon.

Les psychologues s’accordent à dire qu’il existe différents types d’amour. Selon la durée du couple et aussi selon les personnes. Puisque ceci est établit, l’amour le plus important est celui que l’on respecte. Au sein d’un couple il est possible d’avoir différentes visions de l’amour sentimentale et aussi de l’amour charnel. Un bon début serait de respecter l’autre. Obliger à s’ouvrir à l’amour à plusieurs serait pour moi ignoble. L’amour, qu’il soit psychique ou physique, doit rester une alchimie. Même à plusieurs les choix se font à deux.

Différentes pratiques

Maintenant si chaque partie du couple est ouverte à cette pratique, il reste à définir laquelle. Car il en existe plusieurs. L’échangisme et le libertinage, mais aussi le candaulisme et le polyamour. (Je me rends compte que mon correcteur automatique ne connaît pas ces mots. Il va falloir s’ouvrir un peu plus à l’autre un jour). Ces différents termes sont expliqués déjà dans un très bon article du journal le Monde. Je vous le laisse ici : la fidélité s’écrit (aussi) à plusieurs

Cet article emmène à se demander si la fidélité peut aussi exister à plusieurs. Soit en différenciant le sexe des sentiments. Soit en conservant les deux et tout simplement en éprouvant des sentiments pour plusieurs personnes à la fois. A dire vrai cette histoire de fidélité, elle trouve ses origines dans le christianisme. Dès la genèse, qui met en avant la monogamie avant Adam et Eve.

Et beaucoup s’affranchisse de tout cela. Il ne se reconnaissent pas dans cette fidélité à deux. La génération qui arrive se pose des questions aussi. On le voit avec des films tel que Love, Bang gang, et d’autres encore. Les reportages sur la nouvelle sexualité abordent également cette question sur le pluralisme.

Le sexe et l’amour

Il ne m’est pas facile d’utiliser ces mots correctement parfois tant les sens sont différents. Les deux sont indissociables pour certains alors qu’ils expriment deux choses pour d’autres. Le couple tel que la société le conçoit, il est parfois inconcevable de les différencier. Dans le cadre du libertinage, de l’échangisme, du candaulisme, les deux sont deux entités. Il est alors envisageable d’aimer toute sa vie une personne mais de faire l’amour à plusieurs. Et pour le polyamour c’est encore différent puisque qu’il est normal d’aimer plusieurs personnes, en même temps. La nature est tellement riche de sa diversité que je ne peux qu’apprécier et aimer nos différences.

Quoi en penser ?

Rien ! Tout comme l’homosexualité, la bisexualité, le sado masochisme etc etc, on n’a rien à y penser. « L’amour est juste à accepter, pas à comprendre ». Cette phrase est du chanteur Damien Saez et elle est totalement juste. Acceptons nous les uns les autres tout simplement. Je ne comprends pas chaque aspect de la vie et de la sexualité mais j’en accepte chaque aspect, du moment où il est fait dans le respect de l’autre (pas celui qui juge hein, lui c’est pas grave). Je n’accepterai pas qu’une partie du couple l’impose à l’autre mais j’accepte chaque couple, chaque personne qui a son propre modèle de pensée. J’admire même en fait qu’il aura su s’affranchir de certaines règles et de la morale (la morale ah ah, je devrais aussi écrire là dessus).

Doit on passer obligatoirement par l’amour à plusieurs ?

Évidemment non ! A deux c’est magnifique et beau. Mais en tout cas il ne doit pas s’agir d’un tabou dans la discussion de couple. Tout comme la masturbation, le sadomasochisme et toute forme de plaisir.

Si l’un des partenaires a envie de tenter ce plaisir et l’autre non ? Le respect du couple devra être votre priorité. Rien ne doit être imposé. Il s’agit là d’un plaisir de couple. Le couple est la priorité.

Et si vous êtes tous les deux partant et que vous souhaitez vous initier au pluralisme alors parlez en avant. Vos limites, vos fantasmes et vos envies. Toujours dans le respect de l’autre. Le monde du libertinage n’impose rien. Vous êtes seul maitre et maitresse de votre corps. Il existe des pratiques. Si aucune ne vous convient, inventez en une. Respectez vous et respectez les autres. C’est la seule règle.

Bon plaisir à vous

L'amour à plusieurs
CONTACTEZ-MOI